Print Icon
 

La cohabitation avec les coyotes à Montréal: comment considérer adéquatement les animaux non-humains

Montréal 11 décembre 2018 - La Société pour la protection des animaux Canada (SPA Canada) est agréablement surprise de l’annonce du plan de gestion des coyotes à Montréal qui est, en fait, le premier plan de gestion de la présence du coyote en milieu urbain à être créé au Québec. Plutôt que de viser des méthodes cruelles telles l’extermination et la relocalisation, la ville a opté pour des techniques de cohabitations respectueuses avec les coyotes, qui font de plus en plus d’apparitions dans certains secteurs de la ville.
« Les animaux non-humains font partis de la biodiversité des villes et doivent être respectés et considérés parmi la population » pense Dominique Routhier, biologiste animale pour la SPA Canada. Nous sommes dans une ère de respect grandissant vis-à-vis les espèces animales non-humaines et le plan de gestion est un exemple de ce changement favorable. Prendre le temps d’analyser la situation et trouver de multiples façons d’aborder la problématique pour prioriser la cohabitation devrait être systématiquement la façon de faire. « Prendre des mesures draconiennes rapides qui ont eu des conséquences graves pour les propriétaires de chiens de type pitbull, comme appliquées par l’ancien maire de la Ville de Montréal, Denis Coderre, pour gérer le problème des chiens dangereux est tout à fait irréfléchi et non souhaitable. »

Les méthodes adoptées pour une coexistence sécuritaire du coyote, telle qu’informer le public et mettre à sa disposition un formulaire web pour signaler la présence de coyote, ou une ligne Info-coyotes, avoir une meilleure gestion des déchets, la mise en place d’équipes spécialisées qui visiteront des secteurs ciblés pour tenter de faire changer le comportement des coyotes afin qu’ils n’aient plus envies de s’approcher des humains et compiler les informations reçues du public pour mieux comprendre les déplacements et les comportements des coyotes présents dans la ville afin de mieux gérer leur présence nous semblent des mesures efficaces, durables et admirables.

D’ailleurs, il importe de rappeler que les coyotes se nourrissent principalement de petits rongeurs, tels que les rongeurs et les souris, donc ils aident à la gestion des populations envahissantes de ces petits rongeurs souvent mal aimés.


     

SPA Canada accordera avec plaisir des entrevues aux médias.
Pour plus d'informations, veuillez joindre :

1-877-630-NEWS (6397) ou media@spacanada.org